La maladie de Basedow est un trouble de la thyroïde caractérisée par une hyperactivité de la glande thyroïde (hyperthyroïdie), qui produit des hormones pour combattre une infection causée par des virus ou des bactéries. Elle entraîne un certain nombre de réactions physiques, notamment la perte de poids, la tachycardie, la transpiration et une altération des os, de la peau et des ongles. Les yeux sont touchés par une affection distincte, l’ophtalmopathie basedowienne, qui est cependant liée à cette maladie. En présence d’ophtalmopathie basedowienne, l’hyperthyroïdie affecte la zone entourant les yeux et peut causer une inflammation, une rougeur, une douleur, une conjonctivite, une rétraction des paupières et une exophtalmie (yeux exorbités).

Bien que l’ophtalmopathie basedowienne soit causée par une hyperthyroïdie, les hormones qui affectent les yeux ne sont pas les mêmes que celles qui touchent les autres parties du corps. Dans environ 10 % des cas, les personnes qui présentent une ophtalmopathie basedowienne ne sont pas atteintes de la maladie de Basedow.

Dans des cas extrêmes d’ophtalmopathie basedowienne, les muscles des yeux gonflés peuvent exercer une pression extrême sur le nerf optique, entraînant une vision double, voire une perte de la vue.

Quelles sont les causes de l’ophtalmopathie basedowienne?

L’ophtalmopathie basedowienne entraîne une inflammation et d’autres réactions du système immunitaire qui affectent les muscles et autres tissus entourant l’œil.

Symptômes de l’ophtalmopathie basedowienne

Un professionnel de la vue peut déterminer la présence d’ophtalmopathie basedowienne en testant le fonctionnement de la thyroïde après avoir observé des symptômes courants.

Les symptômes les plus courants de l’ophtalmopathie basedowienne sont l’inflammation, le gonflement et la rougeur des yeux. Les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre et incluent notamment :

  • Inflammation des yeux

  • Rougeur des yeux

  • Yeux globuleux (exophtalmie)

  • Sécheresse des yeux

  • Faiblesse des yeux

  • Sensibilité des yeux

  • Rétractation des paupières

Traitement de l’ophtalmopathie basedowienne

Les symptômes de l’ophtalmopathie basedowienne peuvent disparaître sans intervention en l’espace d’un an. De nombreux patients devront cependant suivre un traitement pour réguler l’hyperthyroïdie, ainsi que des traitements pour faire disparaître les symptômes.

Les traitements de l’hyperthyroïdie incluent notamment :

  • Traitement par iode radioactif : de l’iode radioactif est ingéré pour tuer les cellules hyperactives de la thyroïde.

  • Médicaments antithyroïdiens : utilisés pour traiter les symptômes de l’hyperthyroïdie ainsi que pour ralentir ou arrêter la production d’anticorps.

  • Chirurgie de la thyroïde : retrait de la glande thyroïde, elle s’accompagne d’un traitement hormonal de substitution.

Traitement des symptômes :

  • Médicaments : comprennent des solutions ophtalmiques topiques telles que les larmes artificielles, ainsi que d’autres traitements visant à soulager l’inflammation des yeux et à lubrifier les yeux exorbités.

  • Chirurgie : des solutions chirurgicales permettent de traiter différents symptômes de l’ophtalmopathie basedowienne, notamment en retirant des portions de la région orbitale afin de laisser de la place au tissu gonflé, en réalignant les yeux affaiblis afin de prévenir la vision double et en réduisant l’inconfort et les problèmes esthétiques liés à la rétractation des paupières.