La paralysie de Bell est une condition affectant la motricité des nerfs d’un côté du visage, entraînant un affaiblissement ou une paralysie grave des muscles du visage. Cette immobilisation cause un affaissement du côté du visage affecté.

Elle apparaît souvent du jour au lendemain et disparaît spontanément en quelques semaines.

Les effets de la paralysie de Bell sur les yeux se manifestent habituellement sous forme de sécheresse oculaire, de larmoiement excessif ou d’incapacité à fermer les yeux.

Quelles sont les causes de la paralysie de Bell?

La paralysie de Bell n’a pas de cause claire, bien qu’elle ait été associée à la présence de plusieurs autres maladies, notamment la maladie de Lyme, le sida, la sarcoïde et les infections de l’oreille.

Symptômes de la paralysie de Bell

La paralysie de Bell se caractérise généralement par une raideur soudaine d’un côté du visage. Elle peut se développer en quelques jours, mais apparaît la plupart du temps très soudainement. Outre la tension et l’incapacité de contrôler un côté du visage, les principaux symptômes de la paralysie de Bell sont les suivants :

  • Écoulement salivaire

  • Engourdissement d’un côté du visage

  • Douleur à l’oreille

  • Difficulté à manger et à boire

  • Contraction des muscles du visage

  • Maux de tête

Traitement de la paralysie de Bell

La plupart du temps, la paralysie de Bell disparaît sans traitement en quelques semaines ou en quelques mois. Cependant, s’il n’est pas possible de fermer l’œil du côté affecté du visage, des mesures doivent être prises afin d’assurer l’hydratation de l’œil, notamment :

  • Gouttes ophtalmiques : elles assurent l’hydratation et la lubrification de l’œil.

  • Cache-œil : il protège l’œil la nuit et peut être porté en combinaison avec un onguent spécial afin de garantir que l’œil est hydraté et couvert pendant la nuit.

  • Lunettes de vue ou de protection : elles protègent les yeux des corps étrangers.