<a fb:like:layout='button_count' class='addthis_button_facebook_like at300b'>

La macule est constituée de cônes, qui sont les cellules nerveuses photoréceptrices responsables de la vision en présence de lumière vive et de la vision des couleurs. L’inflammation de la macule affecte la capacité de ces cellules à fonctionner, ce qui cause une vision trouble pouvant être grave.

L’œdème maculaire diabétique touche jusqu’à 30 % des personnes qui souffrent de diabète depuis au moins 20 ans. S’il n’est pas traité, de 20 % à 30 % des personnes qui en sont atteintes subiront une perte modérée de la vue.

Quelles sont les causes de l’œdème maculaire diabétique?diabetic retinopathy

L’œdème maculaire diabétique résulte d’une complication du diabète appelée rétinopathie diabétique. En présence de cette maladie, les vaisseaux sanguins de l’œil sont endommagés et laissent échapper du liquide.

La gravité de l’œdème maculaire diabétique dépend de plusieurs facteurs :
  • Degré de rétinopathie diabétique

  • Durée du diabète du patient

  • Type de diabète

  • Grave hypertension, tension artérielle très élevée

  • Rétention de liquide

  • Hypoalbuminémie, ou faible taux de protéines dans les liquides corporels

  • Hyperlipidémie, ou taux élevé de graisse dans le sang

Symptômes de l’œdème maculaire diabétique

Les patients atteints de diabète risquent de développer un œdème maculaire diabétique (OMD) avec le temps. Si vous souffrez de diabète, vous devez faire tester votre vue régulièrement. Signalez tout changement dans votre vision tel que :

  • Vision trouble

  • Vision double

  • Corps flottants

Traitement de l’œdème maculaire diabétique

Le traitement de l’œdème maculaire diabétique vise à préserver la vue et à éviter toute perte éventuelle de la vue.

Le traitement au laser focal ou en damier de l’OMD : utilise un laser pour fermer les vaisseaux sanguins qui présentent une fuite afin d’éviter qu’une plus grande quantité de liquide ne pénètre dans la macule. Trois mois après le traitement, le patient doit être réexaminé afin de s’assurer que l’OMD réagit à la thérapie.

Photo gracieusement offerte par le National Eye Institute, National Institutes of Health.