L’amblyopie, ou œil paresseux, survient lorsque la vision est réduite dans un œil, car l’œil et le cerveau ne travaillent pas ensemble. Le cerveau peut commencer à ignorer les images transmises par l’œil amblyopique. L’amblyopie ne touche habituellement qu’un seul œil, ce qui fait en sorte que l’œil amblyopique peut paraître « paresseux ». Cette condition est fréquemment associée au strabisme (yeux qui louchent), lorsque les yeux d’une personne semblent être dirigés vers deux points différents plutôt qu’un seul.

Quelles sont les causes de l’amblyopie?

L’amblyopie peut être due à un strabisme (yeux qui louchent), à une différence de myopie et d’hypermétropie entre les yeux, ainsi qu’à une maladie des yeux préexistante telle que la cataracte, la ptose (affaissement de la paupière supérieure) et des problèmes de réfraction. En général, les yeux ne travaillent pas ensemble et envoient des images différentes au cerveau. En cas de strabisme, l’un des yeux ne focalise pas l’objet que la personne tente de voir. La tendance naturelle du cerveau est d’ignorer l’image non focalisée, ce qui entraîne une sous-utilisation et un affaiblissement de l’œil qui la produit. Au bout d’un certain temps, l’œil affaibli peut demeurer désaxé, entraînant une amblyopie.eye-treatment

Symptômes de l’amblyopie

L’amblyopie se développe à un très jeune âge, généralement avant 6 ans, et ses symptômes ne sont pas toujours évidents. Il convient de la diagnostiquer et de la traiter le plus tôt possible. C’est pourquoi un examen complet de la vue à l’âge de six mois et à l’âge de trois ans est recommandé. Les symptômes de l’amblyopie sont notamment :

  • Yeux orientés dans différentes directions

  • Dominance importante d’un œil

  • Mauvaise perception de la profondeur

  • Mauvaise vision d’un œil

Traitement de l’amblyopie

Si l’amblyopie est diagnostiquée et traitée à un stade précoce, il est possible d’améliorer la vue de l’œil atteint. Cependant, dans le pire des cas, un œil non traité peut devenir fonctionnellement aveugle.

Les traitements de l’amblyopie comprennent :

  • Utilisation d’un cache-œil pour l’œil fort : cette méthode force l’œil faible à travailler davantage, renforçant naturellement sa capacité à se déplacer et à focaliser les objets.

  • Lentilles cornéennes et lunettes : elles corrigent la différence de myopie et d’hypermétropie entre les yeux.

  • Chirurgie : cette option, qui consiste à réaligner les muscles des yeux, est plus coûteuse et plus risquée que les autres traitements.

Photo gracieusement offerte par le National Eye Institute, National Institutes of Health.